Suivez-nous
2019 Office de presse et d’information du gouvernement fédéral
Nouvelle stratégie

Près de 11 millions de tonnes de denrées alimentaires sont jetés chaque année en Allemagne. Cela doit changer : l’objectif est de réduire de moitié la quantité de déchets alimentaires d’ici 2030. Le conseil des ministres fédéral a adopté une stratégie à cet effet.

Nouveau Ensemble 4ip7ux8g 2019 Grosses Fleurs HautBas HWD2EIY9

Beaucoup trop d’aliments finissent à la poubelle

Photo : ddp images/David Hecker

Faire en sorte qu’il y ait moins de déchets alimentaires dans les poubelles, tel est le devoir de l’ensemble de la société. La chancelière fédérale aussi a souligné, dans son dernier message vidéo, que tout le monde devait faire sa part, à savoir les consommateurs, l’agriculture, le commerce, l’industrie alimentaire et la restauration.

Avec la « Stratégie nationale de réduction du gaspillage alimentaire » (« Nationale Strategie zur Reduzierung der Lebensmittelverschwendung ») venant tout juste d’être adoptée par le conseil des ministres fédéral, les déchets alimentaires par habitant doivent être réduits de moitié au niveau du commerce de détail et des consommateurs. Les pertes de denrées alimentaires tout au long de la chaîne de production et d’approvisionnement doivent elles aussi diminuer.

Prise en compte de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement alimentaire

Tout au long de la chaîne d’approvisionnement, à savoir depuis la production primaire jusqu’à la restauration hors domicile et au réfrigérateur ménager, en passant par les étapes de transformation et le commerce de gros et de détail, il convient de parvenir à une optimisation des processus, et ce, y compris par le biais de la recherche et de la numérisation. Le terme « emballages intelligents » est ici l’un des mots clés : en effet, ces derniers permettent de savoir, par des changements de couleur, si un aliment peut être consommé ou non.Nouveau Ensemble 4ip7ux8g 2019 Grosses Fleurs HautBas HWD2EIY9

La stratégie désormais adoptée définit tout d’abord l’état actuel de la production de déchets. Dans le même temps, des mesures concrètes sont élaborées dans le cadre de forums de dialogue, par secteur de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, avec des entreprises alimentaires, des organisations de la société civile et des représentants des milieux politique et scientifique.

Un organe Fédération-Länder fait office d’instrument de contrôle de la mise en œuvre entre les différents ministères et les Länder.

Une meilleure appréciation de la valeur des aliments

Dans le même temps, il s’agit pour la société de repenser son rapport aux aliments et à ceux qui les produisent et à développer une meilleure appréciation et un plus grand respect envers eux. De nombreux consommateurs sont déjà sensibilisés sur le sujet, mais cela ne suffit pas. C’est pourquoi l’initiative lancée en 2012 « Zu gut für die Tonne ! » (« Trop bon pour la poubelle ! ») doit être étendue et inclure à l’avenir tous les secteurs de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Les médias sociaux aussi seront amenés à jouer un rôle important dans les années à venir. Une attention particulière doit également être accordée à l’éducation en matière d’alimentation.

Introduction des premières mesures de mise en œuvre

Dès le mercredi 20 février, la cérémonie de lancement des forums de dialogue aura lieu : le forum de dialogue du WWF avec la ministre fédérale de l’Alimentation Julia Klöckner porte sur la « réduction des déchets alimentaires dans la restauration hors domicile ».

Vendredi, la ministre lancera, en collaboration avec les supermarchés Penny, la campagne nationale « Riechen. Probieren. Genießen. - Kostbaresretten » (« Sentir, tester, savourer : sauvons les aliments intacts »). De nombreux consommateurs jettent encore des aliments qui sont sur le point d’atteindre leur date de péremption ou qui l’ont déjà dépassée, mais qui pourraient encore être consommés sans problème. Ainsi, chaque année, 55 kg de nourriture par habitant finissent à la poubelle, dont un tiers de fruits et de légumes. La campagne vise à stimuler la réflexion sur ce sujet.

Ce que le gouvernement fédéral a entrepris jusqu’à présent

L’initiative « Trop bon pour la poubelle » du ministère fédéral de l’Agriculture, qui a pour objectif de cultiver une meilleure appréciation de la valeur des aliments, existe depuis 2012. Elle informe les consommateurs de la valeur des produits alimentaires, des causes du gaspillage et des moyens de le réduire. Elle propose notamment des conseils très pratiques, comme des recettes pour sauver les restes ou un planificateur de fêtes. Chaque année, les idées les plus créatives se voient décerner le prix « Trop bon pour la poubelle » du gouvernement fédéral. La prochaine remise de prix aura lieu le 3 avril.

Sur la plateforme www.lebensmittelwertschaetzen.de, le gouvernement fédéral et les Länder publient des initiatives contre le gaspillage et invitent d’autres acteurs à présenter leurs projets. Plus d’une centaine d’initiatives s’y trouvent déjà, telles que le « BrotRetter » (« Sauve-pain ») ou la plateforme Internet « Deine Ernte » (« Ta récolte »), qui permet de faire cadeau de fruits et légumes n’ayant pas été consommés.

Le gouvernement fédéral consacre actuellement environ 16 millions d’euros à des programmes de recherche axés sur des questions telles que l’efficacité des ressources, les processus de transformation des aliments et les comportements des consommateurs en matière de déchets. Les solutions numériques deviennent également de plus en plus importantes, par exemple lorsqu’il s’agit de transférer des denrées alimentaires à des organisations à but non lucratif.

Qu’est-ce que chacun d’entre nous peut faire ?

Les consommateurs devraient veiller à consommer entièrement leurs produits alimentaires, qu’ils proviennent de leur jardin ou du supermarché. Ils devraient réfléchir à ce dont ils ont réellement besoin avant de faire leurs courses. Le stockage et l’entreposage appropriés des aliments peuvent également aider à éviter le gaspillage de nourriture. Le site Internet « Trop bon pour la poubelle » donne aussi de nombreux conseils utiles.

Nous devrions développer une attitude plus consciente vis-à-vis des restes de nourriture. Que ce soit à la maison, où de délicieux plats peuvent être préparés à partir des restes de la veille, ou au restaurant, où il est de plus en plus courant d’emporter avec soi les restes emballés.Eks Hauts Rivets B01iegcwc0 Sandales Avec Et Orteils Pointus Femmes Talons Straps Des BoQdxerWC

Il existe aussi la possibilité de faire cadeau d’aliments n’ayant pas été consommés. Par le biais de systèmes de dons et de plateformes Internet, de nombreuses associations et organisations telles que Tafeln, foodsharing, Welthungerhilfe (Agro Action allemande), Brotfür die Welt et d’autres encore fournissent à des personnes dans le besoin des aliments qui, autrement, seraient jetés.

Mots-clés